FSBK Le Mans 2018 600 Supersport
 
 Enzo_Boulom_FSBK_LeMans_2018
 
            Voici un petit compte rendu sur mon retour à la compétition après un an d’absence sur les circuits. Un retour réussi dans une nouvelle catégorie pour moi : le championnat de France 600 Supersport.
Sans avoir fait d’essais au préalable en 600, c’est donc sur la première manche du championnat de France FSBK sur le circuit du Mans que j’ai effectué mes premiers tours de roues dans la catégorie.
Un week-end positif dans l’ensemble, quelques soit les conditions, sous la pluie, sur une piste séchante, comme sur le sec, nous avons pu figurer en haut du classement tout au long du week-end.

Journée du Vendredi :

C’est avec une matinée un peu mouvementée que nous commençons le week-end de course. Certains problèmes techniques rencontrés lors du début de la première séance d’essais libres ne m’ont permis de faire que deux tours, me relayant à la 7ème place de la FP1.
Pour l’après-midi, tous les problèmes techniques ont été résolus, j’ai pu alors enchaîner les tours sur une piste séchante.
Au fil des tours j’ai pu trouver un bon feeling me permettant de me hisser en pôle position jusqu’à 40 secondes de la fin. Je finirais donc en 2ème position cette FP2 dans des conditions dites nouvelles pour moi en 600.
 
Journée du samedi :

Deux séances d’essais qualificatifs au programme de cette journée, la première séance qualificative déterminant la grille de départ de la première course et la deuxième séance la grille de départ de la deuxième course.
Les conditions été similaires à la FP2, une piste séchante. Je suis donc reparti sur mes bases de la veille et j’ai pu dominer la première partie de la séance.

En deuxième partie de séance la piste séchait de plus en plus, nous avons ajusté les réglages de la moto. Ma chute suite à un retardataire me contraint à finir ma séance plutôt que prévu, soit 5 minutes avant le drapeau à damier. Je n’ai donc pu défendre ma première place jusqu’au bout et je finirais donc 2ème, ce qui me donnera une place sur la première ligne de la grille de départ.

La deuxième séance qualificative fut beaucoup plus rapide, avec une piste sèche lors des 5 premières minutes, je n’ai pu effectuer qu’un tour avant que la pluie ne retombe, figeant ainsi toute progression. A nouveau j’ai pu me qualifier sur la première ligne de la grille de départ avec une 2ème place.
 
Journée du dimanche :

Première course :

Premier départ au guidon d’une 600 qui se déroula correctement. Après le 4ème tour alors que j’étais en tête un court instant, j’ai ressenti des douleurs et un blocage au niveau des avants bras. Ces problèmes m’ont contraint à réduire mon rythme, engendrant ma descende dans le classement. Je termine donc cette course à la 5ème position du classement.

Deuxième course :

Sachant que mes avant-bras m’handicapaient j’ai choisi de prendre suffisamment d’avance sur mes poursuivants en menant la course. Cette technique m’a permis de monter sur le podium et de m’attribuer la 3ème place.
 
 Podium_Enzo_Boulom_LeMans_FSBK_2018

 
 
FSBK NOGARO 2018
 
Enzo_Boulom_Nogaro_600SSP

            Pour ma deuxième course en 600 SSP, rendez vous sur le très beau circuit de Nogaro avec un temps très maussade. Le week-end risque d’être tourmenté.
Pour des raisons médicales, Jacky Lagarrigue s’étant fait opéré le jeudi matin, les motos ne vont arriver que le vendredi matin. Un grand merci à Jacky qui aurait du rester hospitalisé et à force de volonté a décidé de braver les médecins et de venir.
 
Journée du Vendredi :

C’est avec une matinée très  mouvementée que nous commençons le week-end de course. Michelin nous apporte leur assistance et fournisse les pneus. Yamaha France, nous ayant expédié un jeu de jantes, nous allons monter en vitesse les disques afin de pouvoir utiliser les 2 jeux. Un problème de couvertures chauffantes ne va pas nous permettre d’utiliser convenablement les pneumatiques. Enzo terminera à la  4ème place de la FP1.En effet les pneus étant pas chauds, ils se sont détruits très rapidement.
Pour l’après-midi, nous allons utiliser la séance pour mettre au point la moto avec l’aide de JF Tournay. . Beaucoup de travail et un résultat sans signification avec le 7ème temps.
 
 
Journée du samedi :

Deux séances d’essais qualificatifs au programme de cette journée, la première séance qualificative déterminant la grille de départ de la première course et la deuxième séance la grille de départ de la deuxième course.
 
1ère séance de qualification
Les conditions sont assez changeantes et nous prenons la décision, comme nous n’avons que 2 trains de roues, d’équiper un train en slick et l’autre en pluie.
Enzo part et fait de suite un super chrono, reléguant le second à plus de 2 secondes… Malheureusement le temps s’éclairci et nous n’avons pas de pneus secs de montés et il est trop tard pour le faire car il faut 1h de mise en température.
Il ne reste plus qu’à attendre, mais l’issue est connue d’avance… Après 35mn de roulage, le temps d’Enzo fait en début de séance est dépassé. Il termine 6ème mais l’optimisme est de rigueur.
 
2ème séance de qualification
Après quelques ajustements pour régler la moto et l’adapter aux conditions, Enzo passe un train neuf en cours de séance et va descendre le chrono. Il est le seul pilote à être passé sous la barre des 1.30 !!! Pôle !! Enzo rentre. Mais dans son ultime tour Guillaume Antiga , Le pilote officiel Michelin, dont Nogaro constitue sa base d’essais, améliore le temps de 1/10 et s’empare de la pôle !!! Bravo à Guillaume… Enzo est 2ème, première ligne Michelin avec la 3ème place de Clément Stoll… Bravo à l’équipe Michelin.
 
 Enzo_Boulom_600SSP_Norgaro.
 
 
Journée du dimanche :
 
 Grille_de_départ_Enzo_Boulom_FSBK_Nogaro_2018
 
Première course :

Pour la première course, la piste est humide, Enzo se sent bien et est en confiance. Confiance en la moto, confiance aux réglages et confiance aux pneumatiques.
Un départ correct car parti de la 6 ème place, il est déjà en tête à l’entrée de la ligne droite qui suit la courbe de l’aviation…Un véritable festival … Enzo est le seul pilote à descendre en dessous de 1 40.   Les autres pilotes sont à plus de 3 secondes au tour…. En fin de course , seul Clement Stoll approchera les chronos d’Enzo , avec un déficit de 7/10 au tour. Une domination complète. Moto, pilote et pneumatiques font corps ensemble et le trio dans ces conditions et redoutable. Enzo termine avec pls de 12 secondes d’avance sur le 2ème, Clement Stoll et 48 secondes d’avance sur le 3ème Guillaume Antiga.
 
Course1_Enzo_Boulom_FSBK_Nogaro_2018
 
Deuxième course :
 

Pour la deuxième course, Enzo est en première ligne et cela devrait être encore plus facile. Effectivement Enzo s’envole littéralement. Au 6ème tour avant l’intervention du safety car, Enzo a déjà 10 seconde d’avance. Le safety car va ruiner son avance. La course repart pour un deuxième run de 6 tours. Enzo s’envole à nouveau, il est encore le seul à descendre en dessous de 1’40, son poursuivant immédiat étant relégué à plus d’1.03 seconde au tour et le 3ème  à 2.2 seconde au tour…
Enzo remporte cette deuxième victoire devant Clément Stoll à 10 secondes et Guillaume Antiga à 17 secondes.
2 victoires et 2 records du tour, un très bon week-end.
 
Course2_Enzo_Boulom_FSBK_Nogaro_2018


Podium_Enzo_Boulom_FSBK_Nogaro_2018_600SSP_TCP.
 
 
Maintenant place à Lédenon , et à priori opération durant mai des avant bras pour le syndrome des Loges..
FSBK LEDENON 2018
 
 Enzo_Boulom_FSBK_Lédenon_2018_600SSP

            Retrouvailles avec la Yamaha R6 à Ledenon. En effet je n’ai plus roulé sur la R6 depuis mes 2 victoires de Nogaro. Aucun essai libre sur la Moto depuis 1 mois et demi.

Pour Lédenon l’équipe Phénix Motor de Jacky Lagarrigue est renforcée par le team TCP avec toujours le soutien technique de Michelin et Jean Francois de Tournay, Tournay distribution. La moto a été révisée et pour la première fois, une télémétrie a été installée.
Je reviens du week-end Moto2 de Barcelone, ce qui va me demander une séance au minimum d’adaptation. 

Le manque d’essais libres à Lédenon, se fait sentir dans les premières séances, surtout que la quasi totalités de mes concurrents ont tous fait au moins 2 jours d’essais libres.
 
Michelin, nous affectant un technicien à temps complet, nous allons faire plusieurs essais de set up avec des montes différentes ainsi que des tests d’usures. Nous allons progressés à chaque séance et la moto ne sera réglée que pour la deuxième séance qualificative et je vais faire la pôle.

Les courses s’annoncent bien pour le moment, le seul point délicat étant les températures de pistes qui sont plus faibles que prévues.
 
Pour la première course, mon choix  s'étant porté sur les pneus Michelin pour conditions chaudes, il était prévu d'essayer de ménager le pneu arrière. Dès le départ je me suis  senti en confiance et je me suis  détaché sans trop de problème. Seul  Guillaume Pot a pu me suivre, les autres concurrents étant très vite à plus de 5 secondes.
Bien panneauté, je n'ai pris aucuns risques et quand Pot m’a passé à l’avant dernier tour, je me suis très vite aperçu que celui-ci se mettait de suite en danger et partait à la faute me permettant de le repasser sans problème.
Donc, lors de son attaque dans le dernier tour, il ne m’a pas inquiété et je comptais le passer en bas de la descente ou j’étais plus rapide, mais Pot est tombé avant.

Pour la deuxième course je n'ai connu aucuns soucis et après avoir creusé un écart à plus de 10 secondes sur le second, j’ai décidé de rendre la main, n’étant pas vraiment inquiété.
 
Podium_Ledenon_FSBK_600SSP_Victoire_Enzo_Boulom_TCP

Un bon week-end surtout que je n'avais pas tourné à Lédenon depuis 5 ans et n'avais fait aucun roulage sur le R6 depuis Nogaro.



Créer un site
Créer un site